ERASMI

Détails de l'auteur

Nom : ERASMI
Date d'enregistrement : 17 décembre 2014
URL: http:/www.erasmi.fr

Billets récents

  1. 2007-2017 : dix ans de déceptions (Raoul-Marc JENNAR) — 7 juillet 2017
  2. Comprendre le projet de casse du code du travail en vidéo — 3 juillet 2017
  3. Revenu de Base ou Sécurité Sociale Professionnelle ? — 6 janvier 2017
  4. Le salaire à vie, pour le travail et contre l’emploi — 16 mai 2016
  5. Souveraineté du peuple — 4 mars 2014

Articles de cet auteur

Juil 07 2017

2007-2017 : dix ans de déceptions (Raoul-Marc JENNAR)

Pour avoir suivi une trajectoire similaire, sauf l’épisode NPA, je partage avec Raoul Marc JENNAR cette analyse de la décennie écoulée, et le sentiment de gâchis qui en résulte. Pour autant, je ne le suivrai pas sur son ultime conclusion, et me garderai bien de ne plus participer aux débats, ne serait-ce que pour ne …

Continuer à lire »

Juil 03 2017

Comprendre le projet de casse du code du travail en vidéo

Le syndicat des avocats de France analyse et explique le projet d’ordonnances du gouvernement Macron 1er, en 14 vidéos à visionner ici 

Jan 06 2017

Revenu de Base ou Sécurité Sociale Professionnelle ?

La primaire des ministres du PS et de ses alliés, nous fournit l’occasion de revenir sur la dernière tarte à la crème dont certains, à droite comme au PS, ont une recette : Le Revenu de Base Universel. Lu sur le blog de Mélenchon ce jour, 5 janvier 2017 (http://melenchon.fr/…/01/05/prends-moi-pour-poisson-rouge/) « …. Benoît Hamon parle de programme « rédigé …

Continuer à lire »

Mai 16 2016

Le salaire à vie, pour le travail et contre l’emploi

  Résumé (sous forme de zapping) d’une conférence de l’économiste et sociologue Bernard FRIOT, professeur émérite à l’Université Paris Ouest, membre du Réseau Salariat et de l’Institut Européen du Salariat, et auteur de « L’enjeu des retraites » (paru aux éditions La Dispute, 2010).

Mar 04 2014

Souveraineté du peuple

DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET DELIBERATIVE De quoi s’agit-il ? La république monarchique, dans laquelle nous vivons depuis 1958, fait la part belle à « la démocratie représentative », que nous pourrions plus surement baptiser « la délégation de pouvoir ». Selon des règles presque immuables, les citoyens, électeurs-consommateurs, sont appelés aux urnes pour désigner un homme, quelquefois affublé d’une équipe lige, …

Continuer à lire »